FeedIndex


Graphic & Motion designer Freelance


Paris, France
+33 (0)660 026 513
jadejunique(at)gmail.com

Diplômée de l’école des Gobelins depuis Juin 2012, j’ai d’abord commencé mes études par le cinéma, et je me suis ensuite orientée vers le graphisme avec un BTS communication visuelle option graphisme, édition, publicité.

Mon statut de freelance m'a permis d'acquérir des expériences dans plusieurs domaines et de mettre en œuvre ma pluridisciplinarité (Print, vidéo et photographie).

Aujourd’hui, mes projets sont divers, actuellement graphiste freelance pour Saint Laurent Paris, je travaille aussi sur d’autres projets, tels que de l’édition, de la communication événementielle ou de l’animation Corporate (motion design 2D).

Créative, curieuse et enthousiaste contactez-moi par mail ou par téléphone, afin de partager vos projets, vos besoins et vos envies!


A graduate from the Ecole des Gobelins since 2012, I started by studying cinema, then geared myself towards graphic design with a BTS in visual communication, with an understudy of graphic design, editing and advertising. Freelancing has allowed me to gain experience in several domains and has enabled me to showcase my multidisciplinary skills. I’m currently working as a freelance graphic designer for Saint Laurent as well as working different projects such as editing, events communication and corporate animation (2D motion design). I’m creative, curious and enthusiastic so please contact me by mail or phone to share your projects, your wants and your needs!


Dossier de présentation/presentation doc


Flyer


montage video : Matt Raynaud // Images : Kevin Buy

Il faut imaginer "La Bonne Impression" comme une performance pluridisciplinaire qui se situe au carrefour de la photographie, du théâtre, de la musique et de la peinture. Face à l’appareil, témoin subjectif qui capture la mise en lumière de la scénographie et les mouvements, les comédiens deviennent peu à peu les instruments d’une partition rythmée par la cadence du texte et de la musique.

One must see La Bonne Impression as multidisciplinary performance. A cross between photography, theater, music and painting, the actors gradually become the instruments of a score made from text and music while the camera plays a subjective witness, one that captures stage lighting.